Agence Immobilière & Home Staging à Toulouse.
Tèl: 06 79 71 43 53

Comment reconnaitre et apprécier l’architecture à Toulouse ? PARTIE I

Notre article de Juillet 2017 sur l’architecture à Toulouse vous avait beaucoup plu.

En cette rentrée, nous avons souhaité vous remettre, vous aussi, sur les bancs de l’école, mais de façon beaucoup plus ludique ! C’est promis !…  Il vous suffira simplement de vous promener dans la ville… dans les lieux indiqués… pour comprendre et appliquer notre leçon d’architecture toulousaine ! Alors pas si compliqué, vous voyez…

En plus, pour ne pas (trop) vous remplir la tête, et parce que nous savons que vous êtes des élèves attentifs, nous avons décidé de présenter cette leçon en 3 volets de 10min à peine de lecture :

  • L’architecture du XIXème siècle
  • L’architecture du XXème siècle
  • L’architecture du XXIème siècle

Allez, papier crayons stylos gommes règles…. Non, juste votre attention et votre volonté d’apprendre suffiront.. Et c’est parti !

 

Si Toulouse est remplie d’histoire, la ville rose est bercée par un grand nombre de courants architecturaux. Nous passons souvent devant certains monuments et immeubles sans savoir ni à quel courant ils appartiennent, ni ce qui caractérisent ces courants de façon à les reconnaître plus facilement !

Ainsi, nous vous donnerons tous nos indices pour être incollables sur notre chère et tendre architecture de notre Ville rose ! Voici notre premier volet pour aujourd’hui !

 

 VOLET I  :  BALADE DANS L’ARCHITECTURE DU XIX ÈME SIÈCLE À TOULOUSE

 

Le style Néo-classique (1800-1815)

Halle aux grains

 

architecture neo classique

Dôme de la Grave

Dôme de la Grave, École des Beaux-Arts, Halle aux Grains, Place du Capitole… sont autant de lieux emblématiques de Toulouse mais également…. du style néo-classique. Notre ville rose en regorge puisqu’il s’agit en effet du style architectural le plus répandu à Toulouse.  Mais qu’est ce qui caractérise l’architecture néo-classique ?

 

Pour commencer, vous devez savoir que l’architecture néo-classique est un courant architectural succédant au classicisme et en rupture avec l’architecture baroque et rococo.

Pour la petite histoire, la découverte et les fouilles des sites de Pompéi et Herculanum influencèrent l’architecture. En effet, l’architecture antique, gréco-romaine, fut remise au goût du jour par ce courant néo-classique.

 

architecture

Immeuble situé au 6 rue Astorg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Immeuble d’Auguste Virebent situé au 20 rue du Sénéchal

Si vous regardez ces immeubles… Il est assez facile de reconnaître ce style architectural de par son utilisation d’éléments gréco-romains :

  • Balcons au 1er étage sculpté d’ornements
  • Ornements sculptés inspirés de l’antique :
  • frises de rinceaux (ici, sur porte) ou palmettes (ici, sur balcon)
  • décor sculpté cependant limité
  • harmonie / équilibre des proportions
  • simplicité des volumes de l’édifice
  • géométrie de la façade

Puis, s’en suit un nouveau courant architectural… Le style Empire

 

Le style Empire (1800-1815)

Comme nous l’avons vu, l’architecture était jusqu’à ce jour issue d’influences variées : gréco-romaines, et même égyptiennes ou bien de style Louis XVI. Après la Révolution de 1789, le style Empire s’impose pour marquer un retour à l’ordre, on parle alors du renouveau du style classique ! Mais quelles sont les caractéristiques de ce style architectural ?

architecture empire

Immeuble Place de la Trinité

Situé Place de la Trinité, cet immeuble massif au style très classique est une représentation typique du style Empire. La façade a été reconstruite vers 1830 en même temps que la fontaine présente sur la place, par Urbain Vitry, architecte en chef de la ville de Toulouse à cette période.

Nous pouvons relever un grand nombre d’éléments caractéristiques :

  • Fenêtre en plein-cintre (en demi-cercle)
  • Pilastres de hauteur d’étage encastrés dans les murs avec frise décorative en terre cuite
  • Façades coupées par des bandeaux horizontaux séparant les étages
  • Balcons filants à croix de Saint-André, palmettes, effigies, rosaces
  • Balcons situés uniquement au premier étage, considéré comme étage noble
  • Statues nichées entre les fenêtres

Vous voici fait connaisseurs afin de distinguer les immeubles spécifiques du style Empire !

Puis, viennent ensuite le style Restauration (1815-1830) et le style Louis-Philippe (1830-1850).

Qui ne connait pas Georges Eugène Haussmann  qui instaura notre prochain style architectural ?

 

Le style Haussmannien (1850-1870)

Immeubles sur les Allées François Verdier

Cette photo ne vous fait-elle pas penser à de célèbres grands boulevards… ? Concentrez-vous sur l’architecture des bâtiments… Eh bien oui, Les grands boulevards parisiens ! Pourtant nous sommes bel et bien à Toulouse !

Pour la (petite) histoire… Suite à l’arrivée du chemin de fer à Toulouse en 1857, les grands magasins, les banques, les assurances parisiennes souhaitèrent s’installer à Toulouse. De ce fait, pour les accueillir et les remercier de cette implantation, les architectes de la Ville s’inspirèrent des avenues parisiennes haussmanniennes. Ce modèle d’urbanisme redessina la ville en aérant et élargissant les voies de circulation. Code strict, les immeubles doivent respecter de mêmes lignes, une même hauteur.. de même que celles des étages, la taille des fenêtres et des balcons que pour ne former qu’un seul ensemble ! Les architectes adaptèrent les constructions avec les matériaux de la région : la fameuse brique toulousaine ! Cependant, afin de se rapprocher de la pierre parisienne, ils privilégièrent les briques jaunes ou crème, provenant d’un argile pauvre en oxyde de fer, aux briques rouges traditionnelles..

Pourtant…Petite Parenthèse… Cette brique jaune était déjà présente à Toulouse.. Elle était, par exemple, occasionnellement utilisée par les architectes de la Ville, Auguste Virebent ou Urbain Vitry, dès la fin des années 1840.

C’est ainsi qu’à certains endroits de Toulouse, briques jaunes et briques rouges se mélangent harmonieusement !

Nous constatons donc que la pierre de taille est un élément central des façades haussmanniennes. En effet, elle est rendue obligatoire pour la construction. Mais, quelles sont les autres caractéristiques de ces immeubles de style haussmannien ?

Cet « haussmannisme toulousain » se retrouve sur les allées de François Verdier ainsi que dans deux nouvelles rues : la rue d’Alsace-Lorraine et la rue de Metz.

architecture haussmannienne

Immeuble rue de Metz

Penchons-nous pour cela sur ce bel immeuble, ci-dessus, présent sur la fameuse rue commerçante de Metz :

  • immeubles de 4 à 5 étages (parfois 6 étages à partir de 1859)
  • 2ème étage, considéré comme noble, se distinguant par des fenêtres plus grandes
  • présence d’un balcon filant au niveau du 2e étage, soutenu par des consoles
  • possibilité d’un à deux autres balcons filants ajoutés à d’autres niveaux de la façade
  • élargissement des espaces entre les fenêtres

Aussi, les façades des immeubles sont désormais datées et signées par leur architecte

Amusez-vous à les reconnaître lorsque vous vous promènerez sur les allées de François Verdier, la rue d’Alsace-Lorraine ou la rue de Metz !

On assiste en 1870, à un nouveau style haussmannien plus en vogue….

 

Le style Éclectique ou Post-Haussmannien (1870-1895)

Immeuble Galeries Lafayette

Eh oui, cet immeuble du centre-ville bien connu des Toulousains.. pour son rooftop accueillant le restaurant de Michel Sarran mais surtout…. Les galeries Lafayette !

Dès 1884, les règles de construction haussmanniennes sont assouplies et autorisent davantage de créativité. Ainsi, les immeubles éclectiques ont une façade relativement chargée…  On parle même d’un style « pompeux, opulent, extravagant» !  Comme sur le bâtiment des Galeries Lafayette, présentées plus haut, nous pouvons reconnaître :

  • un retour des façades inspirées de styles gréco-romains, gothiques ou renaissance
  • une réapparition de l’oriel (ou « Bow-window ») autorisé entre le 2e étage et la corniche, jusque-là interdit depuis le Moyen-Age

 

architecture eclectique

Immeuble au 28, rue des Marchands

«  L’architecture éclectique.. c’est… l’intelligence des formes.. la capacité d’une synthèse.. d’une recréation personnelle.. Dans sa première période, il correspond à l’immeuble du 28, rue des Marchands, l’un des fleurons du genre. Les détails du bâtiment sont caractéristiques: pilastres, colonnes nichées, cariatides en terre cuite issues de la fabrique Virebent et calquées sur leurs jumelles du Louvre dues à Jean Goujon. » – Odile Foucaud, maître de conférences à l’Université Paul-Valéry de Montpellier

Pourtant, à la toute fin du XIXe siècle, le style Haussmannien est en déclin.

 

Fin de l’Haussmannien (1895-1914)

architecture fin haussmannien

Immeuble Rue Lapeyrousse

Dès 1902, le règlement d’urbanisme s’assouplit et autorise encore plus de fantaisie dans la construction.

Prenons pour exemple ce bâtiment situé en face des Galeries, afin de découvrir ensemble les nouvelles spécificités de la fin du style haussmannien :

  • saillies (balcons, ornements…) qui gagnent en profondeur : elles peuvent désormais atteindre 1,20 m, contre 40 cm précédemment
  • les angles des immeubles s’arrondissent et sont souvent couronnés d’un dôme.

D’autres particularités non présentes sur cet immeuble sont également à noter :

  • les oriels peuvent équiper les étages situés au-dessus de la corniche
  • apparition de loggias entre deux oriels
  • les combles gagnent encore en hauteur, permettant davantage de créativité au niveau des toits

Ainsi, alors que le style Haussmannien connaît son dernier souffle, l’Art Nouveau fait son apparition…

 

 

Dommage, il vous faudra attendre la prochaine partie de notre cours spécial architecture toulousaine pour le découvrir… Comme promis, nous vous détaillerons dans un second volet : les styles architecturaux toulousains du XXème siècle.

Jusque-là, prenez soin de vous et bonne rentrée !

 

PS : Nous faisons aussi notre grande rentrée déco à l’agence !!! Nous organisons un Vide déco au sein même de l’agence ! Nous vous redonnons l’adresse : c’est au 45 Rue de la République, les Vendredi 25 et Samedi 26 Septembre de 9h30 à 17h30 !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Newsletter Home Staging

Pour toute nouvelle inscription, un rendez-vous conseil home staging offert*...

Inscription Newsletter

Calculette emprunt

Calculateur de crédit Calculateur Hypothécaire
Calculateur HypothécaireCalculateur de crédit


années

%

Commentaires récents