Agence Immobilière & Home Staging à Toulouse.
Tèl: 06 79 71 43 53
marché,immobilier,marché immobilier,post covid,covid

Comment évolue le marché immobilier post-covid ?

L’évolution du marché immobilier post-COVID était un questionnement clé des vendeurs, acquéreurs et professionnels au moment du confinement

 

Dans notre article du 21/04/2020, nous vous avions expliqué que le marché immobilier était à l’arrêt total pendant la COVID. Évidemment, sur la période, le nombre d’annonces en ligne n’a pas vraiment diminué, ni augmenté et les prix n’ont pas bougé. Qu’en est-il du marché immobilier à la sortie de cette épidémie du COVID ?

limmovation_immobilier_evolution_marche_immobilier_post_covid

 

Envie des acheteurs, acteur du marché immobilier post-COVID

À la sortie de l’épidémie de la COVID, de nouvelles envies de la part des acquéreurs ont émanées

Les locataires ont mûri le désir de se sentir plus chez eux… Beaucoup d’entre eux ont été frustrés de ne pas avoir eu la possibilité d’effectuer des petits ou plus gros travaux dans leur intérieur durant le confinement. Cette liberté est d’autant plus accessible, au vu des taux de crédits relativement bas. En effet, le remboursement d’un potentiel prêt immobilier n’est pas nécessairement plus onéreux que le loyer qu’ils paient actuellement.

limmovation_immobilier_evolution_marche_immobilier_post_covid

Par ailleurs, ayant vécu le confinement dans des espaces restreints, les acheteurs veulent déménager pour plus grand. Il leur est également apparu la nécessité d’avoir un extérieur. Certains citadins cherchent finalement à quitter le centre-ville. Un exil urbain qui s’explique, aussi, par la prise de conscience que pour des prix équivalents, ils pouvaient accéder à des logements plus grands et/ou disposant d’une terrasse ou d’un jardin, en périphérie.

Cependant, le marché immobilier dans les quartiers proche du centre-ville reste dynamique puisque ces quartiers gardent de leur superbe et attirent ainsi les acheteurs.

limmovation_immobilier_evolution_marche_immobilier_post_covid

Impact du remaniement social sur le marché immobilier post-COVID

La crise de la COVID se fera ressentir sur les emplois. Un grand nombre d’entreprises annoncent des plans sociaux qui impacteraient douloureusement le taux de chômage. En France, dans les prochains mois, ce dernier pourrait atteindre les 11,5% en milieu d’année 2021, soit environ 1 million de chômeurs en plus.

En effet, de nombreux licenciements sont à prévoir, notamment dans le bassin toulousain avec les difficultés de la filière aéronautique.

 » Ce secteur représente 110 000 emplois dans la région, la sous-traitance à elle-seule, 86 000 emplois… Si on réduit l’activité de 50 %, c’est autant d’emplois qui se trouvent menacés, soit 40 000 emplois directs et autant d’emplois indirects », s’inquiètent le président de la CCI régionale et Alain Di Crescenzo, président de la Chambre de commerce et d’industrie Occitanie. Ce dernier redoute  une « première vague de conséquences économiques et sociales entre l’été et la fin de l’année ». On parle déjà de 3500 postes supprimés rien que chez Airbus.

limmovation_immobilier_evolution_marche_immobilier_post_covid

Cela pourrait de façon assez logique impacter le pouvoir d’achat, notamment le marché immobilier sur du long terme, puisqu’aucune catégorie socio-professionnelle ne sera épargnée par ce phénomène, et que, par conséquent, les acquéreurs solvables seront moins nombreux.

Cependant, une baisse des prix immobiliers ne peut pas être encore imaginée, car jusqu’ici les acquéreurs étaient en tel surnombre par rapport à l’offre de biens immobilier, que ce contexte pourrait, dans un premier temps en tout cas, essentiellement rééquilibrer offre et demande.

De plus, on assiste à une surreprésentation des secundo-accédants alors que les biens à la vente pour cette catégorie d’acquéreurs est encore très faible.

Et enfin, les primoaccédants ont accéléré leurs recherches, car ils ont souffert de ce confinement inattendu.

 

 

Évolution des prix du marché immobilier post-COVID

Le marché immobilier post COVID reste dynamique !

Selon un rapport de LPI-SeLoger, les prix des biens immobiliers (tous logements confondus : appartements, maisons) ont subi une augmentation de 5,4 % en l’espace de six mois entre janvier (3414 €/m²) et juin (3601 €/m²). La crise sanitaire n’aura donc pas empêché cette hausse des prix ! Nous assistons même à une flambée des prix du marché immobilier, dans plusieurs villes françaises, en une année.

Et d’après les statistiques, ce ne sont plus que les métropoles qui sont concernées, mais des villes de grandes tailles également.

En tête, nous retrouvons la ville de Pessac. Le marché immobilier de cette ville a fait un boom fulgurant. En effet, nous observons une augmentation de 14,9 % pour son prix au m².

La ville de Grasse se hisse en 2ᵉ position avec un prix au m² de 2 885 €. Ainsi, sur l’année, nous constatons une hausse de 13,8 %. Mulhouse la talonne de près avec une augmentation de son prix immobilier de 13,6% en 1 an. Ce dernier passe à 1648 €/m².

En dépit de la crise sanitaire, le prix du marché immobilier a augmenté dans d’autres villes telles que :

  • Quimper (+13,5 % soit 1869 €/m²)
  • Bourges (+13,1 % soit 1 673 €/m²)
  • Lorient (+12,6 % soit 2 288 €/m²)
  • Versailles (+12,3 % soit 7 373 €/m²)
  • Villeurbanne (+12 % soit 3 612 €/m²)
  • Besançon (+11,7% soit 2 185 €/m²)
  • Ivry-sur-Seine (+11,4% soit 5 10 €/m²)

limmovation_immobilier_evolution_marche_immobilier_post_covid

Il faut souligner que 2019 avait, déjà, été une année record en terme d’évolution des prix.

À Toulouse, alors qu’en un an, jusqu’à fin février dernier, nous étions sur une augmentation de 7 %, nous notons, qu’à la sortie de cette crise du COVID, le marché immobilier ne subit qu’une faible hausse des prix au m² de +0,6%.

 

Stagnation des taux des crédits

Pendant l’épidémie de la COVID, les demandes de crédits immobiliers ont naturellement chuté de 60%.

Cependant, à la sortie de cette crise, les demandes de crédit sont reparties à la hausse avec un volume des transactions similaire à celui d’avant crise. D’après les banques, nous pouvons parler d’un « rattrapage post COVID » de l’activité puisque nous observons même une suractivité. Même si les conditions d’octroi se sont déjà renforcées, Les taux d’intérêt historiquement bas contribuent largement à la relance du marché immobilier.

Une situation rassurante qui repose sur la confiance des banques… Effectivement, à terme, l’accès au crédit risque d’être plus difficile avec une baisse du pouvoir d’achat des ménages et une veille toujours plus prudente dans le durcissement des conditions d’emprunt.

Aussi, si vous avez l’opportunité d’acheter votre bien immobilier, foncez !

limmovation_immobilier_evolution_marche_immobilier_post_covid

 

Comportement des transactions toulousaines

À Toulouse, le confinement n’a donc pas eu, à ce jour, de véritable effet sur les prix. En effet, ils restent en moyenne ce qu’ils étaient auparavant. Cependant, il n’y a pas eu de baisse comme certains le présageaient.

Nous ne misons pas sur une baisse immédiate des prix. Mais, ce sont certainement le nombre de transactions qui vont chuter.

Les agences immobilières expliquent qu’elles ont de l’activité, mais le volume des échanges devrait baisser au moins de 10 % et jusqu’à 25 %, d’ici à la fin de l’année.

Une crainte qui s’intensifie d’autant plus puisque le gouvernement n’a pas annoncé de mesures d’accompagnement de la filière immobilière… Nous entendons même des suppositions sur l’augmentation des frais de notaire pour compenser la dette publique et surtout locale…

Avec des acheteurs et des vendeurs aspirant à de nouvelles envies, le marché immobilier post COVID s’est instantanément retrouvé dynamisé. Les prix stables sur notre région et les taux d’intérêt qui se maintiennent au plus bas contribuent à une période favorable à l’achat d’immobilier.

Mais, à plus long terme, la crise post COVID pourrait changer la donne

 

Si vous souhaitez en savoir plus, retrouvez les 15 chiffres clés pour comprendre le marché immobilier post-Covid

limmovation_immobilier_evolution_marche_immobilier_post_covid

 

✓  Suivez-nous pour suivre l’actualité Immobilier & Home staging, à Toulouse : 
✓  Pour une estimation de votre bien ou pour une analyse Home staging : 
  • Contactez-nous : 06 79 71 43 53
  • Rendez-nous une petite visite que nous puissions en discuter autour d’un café : 45 rue de la République 31300 Toulouse
L’immovation – Tous droits réservés

Newsletter Home Staging

Pour toute nouvelle inscription, un rendez-vous conseil home staging offert*...

Inscription Newsletter

Calculette emprunt

Calculateur de crédit Calculateur Hypothécaire
Calculateur de crédit


années

%